Accueil / Charles Debbasch / UN 14 JUILLET SOUS ETAT DE GUERRE

UN 14 JUILLET SOUS ETAT DE GUERRE

L’histoire retiendra que le 14 juillet 2016 a été marqué par un acte terroriste barbare dirigé , à travers les victimes immolées à Nice , contre tout le peuple français et les valeurs de liberté et de fraternité qu’il promeut .
Après chaque action terroriste, les mêmes interrogations se font jour. Les optimistes veulent y voir un acte individuel d’un esprit déviant .Les pessimistes sont tentés d’attribuer l’action criminelle à une guerre de civilisations. Les fatalistes y voient les conséquences d’une mondialisation qui ébranle toutes les valeurs.
Quant aux remèdes proposés, ils relèvent tous du renforcement des mesures de sécurité, de prévention et de répression dont chacun estime cependant qu’il ne permettra pas d’empêcher de futurs désastres humanitaires.
La menace que le terrorisme islamique fait peser sur les sociétés libérales est cependant sous –estimée.
Un totalitarisme d’inspiration islamiste cherche à saper les fondements des sociétés libérales en combattant les idéaux qui les soutiennent : la laïcisation du pouvoir, le respect de l’état de droit et des droits et libertés individuels, l’égalité des acteurs juridiques.
Les fanatiques de Daech ont déclaré la guerre à la civilisation libérale. C’est en étant encore plus exigeantes sur le respect de leurs valeurs que nos sociétés éradiqueront le terrorisme des fanatiques,
C’est, à coup sur, un combat long et difficile que la France doit mener avec les autres sociétés démocratiques en mobilisant toutes ses forces. Aucune guerre ne peut être conduite sans efforts et sans continuité. Il ne servirait à rien de croire après chaque attentat que la vie peut reprendre comme avant.
Si l’on ne veut pas que l’horreur soit devant nous, il nous faut prendre toute la mesure de la guerre dans laquelle nous sommes engagés.
Charles Debbasch

Check Also

LA REPUBLIQUE EN MARCHE ACCELEREE

Selon toute vraisemblance, les électeurs confirmeront lors des élections législatives le choix qu’ils ont exprimé …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *