Accueil / Charles Debbasch / L’EUROPE ET LES NATIONS

L’EUROPE ET LES NATIONS

Depuis la fin de la seconde guerre mondiale , l’aspiration à l’unité européenne l’emportait sur les revendications autonomistes des nations ou des régions. La construction de l‘Europe a eu, dans un premier temps, un effet fédérateur menant les Etats à s’agréger en transférant des compétences aux institutions européennes. Mais, la bureaucratie de Bruxelles a voulu aller plus loin trop vite.
Elle a considéré les Etats nations comme des ennemis et a joué les autonomies régionales contre l’unité des nations. Elle s’et enfermée par ailleurs dans une perversion technocratique
La flamme européenne s‘est éteinte et il en est resté une gangue législative et règlementaire sans âme. Pour avoir nié le nationalisme ,l’Europe a vu des forces nouvelles se heurter à elle. Dans la plupart des Etats, des partis se réclament d’un nouveau nationalisme et souhaitent quitte le carcan européen. Pour la première fois un pays a voté en faveur du retrait de l’union. Quand ils ne souhaitent pas quitter en bloc l’Europe les Etats de plus en plus nombreux veulent s’en séparer par morceaux.
L’épisode catalan encours illustre le désordre européen.
Il peut devenir contagieux. Tous les Etats vont être confrontés à une résurgence des revendications régionalistes. La France n’y échappera sans doute pas Mais elle dispose d’un antidote décisif
Au lieu d’enfourcher le cheval antieuropéen, Emmanuel Macron joue la carte d’une rénovation de l‘Europe.
C’est sans contestation l’issue à la crise actuelle. Il faut proposer aux peuples une Europe moins technocratique et respectant les Etats nations qui la composent.
Charles Debbasch

Check Also

LE VENT DU CHANGEMENT PRESIDENTIEL

LE VENT DU CHANGEMENT En cette époque, le vent du changement bousculait les hommes et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *